Ton cercle d’amis, ta famille, tes collègues, ton environnement de travail, l’endroit où tu vis influence tes habitudes, ta façon de penser et de te comporter. Tu as déjà remarqué comme l’énergie d’une grande ville est vivifiante ? As-tu remarqué qu’on prend plus son temps quand on vit à la campagne ? Il y a des endroit où on déconnecte, des endroits qui rechargent nos batteries et des endroits qui, au contraire, nous épuisent, nous mettent de mauvais poil !

Quand tu commences à évoluer, à entamer ta transformation intérieure, tu abandonnes certaines choses néfastes pour toi pour en choisir d’autres qui vont t’aider à grandir, progresser et réussir !

Souvent, il nous faut dire au revoir à des fréquentations, des croyances, des paroles, des façons de penser qui ne sont plus en accord avec nous. Plutôt que la critique et le mépris, tu vas choisir l’amour et la communication. Plutôt que la rancune et les blessures, tu vas choisir la bienveillance et le pardon. Plutôt que le MANQUE, tu vas choisir l’ABONDANCE.

Quand tu commences à vouloir :

  • gagner de l’argent (beaucoup)
  • élever ton savoir
  • vivre d’une façon différente (devenir entrepreneuse par exemple)
  • choisir ta passion plutôt que la raison (être artiste)

Tu travailles énormément sur toi, tes habitudes, ton attitude et tu commences à penser, agir différemment. Le souci c’est que tes relations amicales ou familiales ne comprennent pas ce changement ou ont du mal à s’adapter, la « gap » devient trop grand. Tu deviens un OVNI, tu les mets face à leurs propres limites ou blessures sans t’en rendre compte, tu deviens « pas comme tous le monde », différente et ça fait peur. Quelques fois, le cercle amical doit changer pour que tu puisses te faire d’autres amis plus en accord avec la nouvelle toi et quelques fois tu doit apprendre à te protéger de leur influence.

Se libérer des relations « toxiques »

Imagine, tu deviens la première millionnaire de ta famille ? Tu comprends bien que le décalage va être très important. Tout le cheminement que tu as fait t’a demandé beaucoup de changement que très peu connaissent. Parler de ce tu traverses avec des gens qui sont salariés et gagnent 1500 euros par mois devient compliqué. Même si c’est ta famille et que tu les aimes, tu te retrouves bien seule, d’où l’importance pour toi d’aller à la rencontre d’autres millionnaires.

Maintenant, songe à tes relations passées ? Celles qui t’ont fait du mal ? Es-tu en accord avec ces gens aujourd’hui ? Es-tu la même qu’avant ? Non, tu as changé et tant mieux. Faire le deuil de nos anciennes relations est un travail de longue haleine mais qui est nécessaire. Puis, au fur et à mesure, selon ton cadre de référence, tu te soucis de moins en moins de ce que les autres pensent de toi. Tu avances sur ton chemin. Ton cadre interne, ta mission de vie, ta vision, c’est ta boussole : tu sais ce qu’il te faut faire et comment. Tu finis par ne plus écouter tata ginette et son avis sur ta vie ou ton travail. Les peurs, doutes de tes parents tu n’y prêtes plus attention. Le vieux ex tout pourri qui refait surface quand tout va bien pour toi, tu ne lui répond même plus.

Par contre, si tu es encore dans un besoin de reconnaissance, en cherchant la validation d’autrui, l’approbation des autres, leur appui pour tes projets, tu es dans le cas inverse.

Où te situes-tu actuellement ?

Soit tu essayes de les convaincre de tes choix, de les faire changer d’avis… Soit tu te protèges et tu t’adaptes à eux. Tu apprends à taire tes projets. Tu apprends à aller demander de l’aide ailleurs. Tu te fais bienveillante et compréhensive à leur égard mais aussi pour toi ! Au lieu de chercher à plaire aux autres, commence par t’aimer et reconnaître ton talent. T’aimer !

Fais toi confiance et suis ta boussole interne !

Identifie ton cadre de référence interne, c’est-à-dire ta boussole et identifie aussi ton cadre extérieur, ton environnement. Quelle influence a ton environnement actuel sur toi ? Prend maintenant du recul sur tout ça ! Prend conscience de tout ce que tu te mets dans la tête et qui ne t’appartient pas, comme des peurs, des reproches, des critiques, des croyances. Cela appartient à tes parents, tes amis, tes collègues, ton patron et ce n’est pas vrai, ce n’est pas ta vérité, ce n’est en accord avec ta boussole à toi !

Si tu baignes dans les critiques, tu vas finir par te ratatiner sur toi-même et végéter. Au contraire si tu es dans un cadre bienveillant et motivant (comme d’autres entrepreneuses, coach) tu vas rapidement évoluer et prendre confiance en toi ! Le terreau dans lequel tu veux grandir est primordial ! Choisis-le bien !

Essaye aussi à ton tour de comprendre pourquoi les gens te critiquent. Quelles sont leurs blessures ? Quelle est leur vie ? Ne juge pas leur vie mais comprend la ! On a souvent une version biaisée de notre environnement. On voit les choses que selon notre propre perception. Par exemple, une mère trop possessive ou encombrante selon toi, ne cherche qu’à te donner tout l’amour dont elle a manqué dans son enfance. Evoluer, ne veut pas dire que tu vas mettre de côté des gens qui ne sont pas en accord avec toi mais tu vas juste les comprendre et faire preuve de bienveillance.

Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde

Gandhi

Apprend à repérer la lumière chez les autres, tu apprendras ainsi à ne pas les condamner, les juger mais à les dissocier de leurs actes. Pense que chaque évènement de ta vie, tu l’interprètes et tu imagines des scénarios selon tes émotions et non la réalité. C’est ce processus que tu dois, en quelques sortes, changer pour :

  • te protéger de l’influence extérieure
  • conserver de bonnes relations
  • évoluer et choisir ce qui est bon pour toi
  • maîtriser tes émotions et ton mental

Moins de critique + d’amour !

Anaïs Calmettes, révélatrice de potentiels.