Qu’est-ce que j’ai bien pu en écrire des listes d’objectifs ! J’en ai des carnets entiers ! Et je constate que je ne suis pas la seule à en faire. Généralement, ces listes arrivent à certaines périodes de l’année.

A chaque nouvelle rentrée, tu remets tout en question : relation, habitudes, routine, mariage, travail, mode de vie, …

A chaque nouvel an, tu prends des bonnes résolutions et tu vois la fin de l’année arriver sans avoir réaliser une seule de tes actions. Pour te donner bonne conscience, tu décides de faire des listes de tout ce que tu voudrais atteindre comme objectifs :

  • Perdre 20 kilos
  • Arrêter de fumer
  • Faire plus de sport
  • Profiter de ta famille
  • Obtenir une promotion
  • Gagner plus d’argent
  • Ecrire sur ton blog 3 fois par semaine

Mais tu n’y arrives pas ! C’est trop !!!!

Trop de choses, trop d’objectifs qui demandent de remettre en question beaucoup de choses, de sortir de ta zone de confort.

Franchement qui croit encore que faire des listes fonctionne ? Aujourd’hui, on va s’attaquer à ces fameuses listes à rallonge.

Concrètement, si tu es sur ce blog ou que tu suis d’autres coachs c’est qu’il y a quelque chose dans ta vie que tu souhaites améliorer, ou une difficulté à résoudre et tu cherches des conseils.

Alors les conseils foireux comme : « le bullet journal pour être efficace au travail» ou « faire une liste des 10 choses qu’on doit faire avant 30 ans », toi, tu n’en veux pas ! Et je te comprends.

Faire des listes ça gâche tout

  • tu perds ta motivation face à cette liste longue comme mon bras
  • tu te mets la pression pour les réaliser chaque jour
  • cette liste te fait juste sentir que tu n’y arriveras pas
  • marquer des choses dans une liste ne garantit pas que tu vas le faire

Comment atteindre tes objectifs sans faire de liste et sans perdre ta motivation.

Déjà posons les bases : tu es un être humain, jusque-là rien de nouveau, mais cela signifie, surtout, que tu es un être d’émotion. A l’inverse d’un robot, tu réagis, réfléchis et prends des décisions selon ton prisme émotionnel. Toutes les décisions que tu as prises ou que tu prendras dans ta vie seront le fruit de tes émotions. Quand tu as faim, tu ne te poses pas la question « qu’est-ce que je vais manger ? » mais plutôt, « qu’est-ce que j’ai envie de manger ». Et c’est bien là le problème !

Les 1% des personnes qui réalisent leurs rêves ne se posent pas la question « est-ce que j’ai envie de… » ils le font car ils ont une vision et une intention !

La clé est dans l’alignement avec soi-même.

La fitnessGirl, elle a envie d’aller à la salle de sport s’entrainer, en plein hiver ? Non, mais elle le fait car elle a un objectif. Elle a une vision des résultats qu’elle souhaite obtenir et elle a l’intention d’y arriver. La personne qui respecte un régime alimentaire équilibré, elle a envie de manger du fast-food mais elle ne le fait pas car elle a une vision du corps qu’elle souhaite et une intention derrière (j’ai pris des exemples un peu caricaturaux volontairement).

 Avoir envie » ne suffit pas. Avoir envie ne fait pas avancer. On ne peut pas baser sa vie, son destin sur des envies.

Ce qui va te faire te lever le matin c’est ta vision des choses :

  • Que veux-tu faire ?
  • Qui veux-tu être ?
  • Qu’est-ce que tu veux que les gens retiennent de toi ?

Et enfin ton intention :

  • Qu’as-tu l’intention de faire aujourd’hui pour te réaliser ?
  • Quelles actions tu mets en place pour te rapprocher de ton rêve ?
  • Que vas-tu faire aujourd’hui ?

Tu n’échoues pas car tu es incapable de réussir, tu échoues car tu essayes de te concentrer sur trop de choses à la fois. Ne penses pas aux tâches et aux listes de choses à faire mais bien aux résultats, c’est-à-dire ta vision.

Quel objectif, quand tu y penses, t’apporte un sentiment de joie, de plaisir et de liberté? C’est pour cela que tu travailles. Cela pourrait être pour ta famille ou être le meilleur dans ton domaine, mais il ne s’agit pas de choses matérielles. Trop souvent, tu perds de vue ton objectif final lorsque tu réfléchis à ce que tu veux réaliser. Cela se traduit par la création de listes de tâches sans signification. Tu es entraîné dans ses tâches à court terme que tu as énumérées au lieu de poursuivre ton objectif supérieur. Plus tu as de clarté concernant ton objectif final, plus tu as de chances d’y parvenir. Une fois que tu sais ce que vous veux vraiment , tu commences à progresser pour y parvenir.

Et comment sait-on ce que l’on veut vraiment ? Comment savoir où l’on veut aller et comment faire pour y parvenir ?

Tu as bien raison de poser cette question. Il y a une expression qui dit « si tu ne sais pas où aller, souviens toi d’où tu viens ». Autrement dit, tout part de toi, de la personne que tu es au plus profond de toi, de tes valeurs, de ton potentiel.

Qu’est-ce que tu as entre les mains, quelle est ta richesse intérieure ?

Comment activer ce GPS ? Comment connaître l’architecture de ton destin et être sûr de faire le bon choix ?

Promis ce n’est pas compliqué !

  • Arrête de faire des listes
  • Pose-toi les bonnes questions : que veux-tu, quelle trace veux-tu laisser, quels résultats tu veux obtenir ?
  • Connaître tes forces, tes faiblesses et ton potentiel pour savoir exactement quelle orientation tu veux prendre dans ta vie !

Tu peux apprendre en solo, c’est sûr 🙂 Et même lire des dizaines d’articles et de livres sur le sujet.

Mais bon….as-tu vraiment le temps ?

Voilà, tu as des journées bien remplies.

Alors, je fais ce travail pour toi, en quelques jours et je t’envoie le compte rendu complet, entre 8 et 10 pages afin que tu puisses prendre conscience :

  • De ta mission de vie
  • Tes blocages
  • Tes peurs et comportements obsessionnels
  • ton potentiel
  • tes points forts et fragilités
  • ton âge décisif

Je le nomme le programme de vie et c’est en réalité l’architecture de ton destin : je souhaite connaître ma mission de vie

Anaïs C. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *