Le mot inutilement compliqué : la procrastination

Procrastiner ? Mais oui, tu sais bien, ce mot hyper à la mode en ce moment. En réalité, cela fait bien des années au moins que je l’entends. Un jour, un glandu a voulu faire de l’esprit et BAM voilà que le mot procrastiner est sorti. Ce glandu c’était Proust,  car ce mot est « inutilement long, compliqué, lourd et que c’était amusant à dire de manière un peu pincée en insistant sur chaque syllabe ».

Et, voilà que tout le monde procrastine à tout bout de champ (et en plus ça a l’air cool…). Attention « procrastiner » ne signifie pas glander mais bien REMETTRE A PLUS TARD CE QUI EST IMPORTANT, différer ses décisions. C’est avoir le temps mais pas l’envie de faire quelque chose,  de le remettre à plus tard pour diverses raisons obscures.

 C’est quoi cette nouvelle tendance à remettre à plus tard ?

Je me suis torturé l’esprit pour savoir pourquoi de plus en plus de gens remettaient à plus tard ? Est-ce nouveau cette tendance ?  Cela n’a rien à voir avec le fait de manquer de temps ou de ne pas pouvoir réaliser des choses.

On a, d’ailleurs, jamais eu autant de temps qu’aujourd’hui pour réaliser nos rêves. La technologie nous a facilité considérablement les choses. Non, franchement, en France, nous ne sommes pas à plaindre. Alors, pourquoi diable, les gens remettent à plus tard ce qui est important au risque d’échouer, de rater une occasion, d’être déçu, et j’en passe ? On a le temps, les outils, l’envie, des réseaux, non franchement, je ne vois pas.

Il semblerait que l’on s’ennuie; on a perdu notre enthousiasme, on tourne en rond, on a peur, on cogite. Si tu procrastines c’est que :

  • tu ne fais pas ce que tu veux vraiment
  • tu t’ennuies
  • tu as peur d’échouer ou de réussir
  • tu ne crois pas en toi
  • tu n’as pas de plan
  • tu n’es pas rigoureux
  • tu n’as aucun détermination
  • tu brasses du vent pour te convaincre que tu fais quelque chose
  • tu fais autre chose pour t’occuper l’esprit

Une attention constamment sollicitée

Et en plus, à cela s’ajoute que notre attention est constamment sollicitée par les médias, les réseaux sociaux, les informations. On a plus le temps de rien, nous sommes très occupé mais assez peu productif. On a toutes les bonnes raisons de se laisser porter et de remettre à plus tard au lieu de faire ce qui est important :  vite, il y a TPMP à la télé !

Franchement, je connais beaucoup de personne qui ont toujours quelque chose à faire. L’ennui, elles ne connaissent pas.  Je ne pense pas que « glander » soit le mal de notre siècle même si on l’entend partout. Si tu procrastines, il y a des raisons. Si tu t’ennuies au travail, si tu remets à plus tard, si tu ne réalises pas tes rêves, si tu n’es pas motivé, il y a une raison.

Que tu veuilles planifier un voyage, monter une association, te mettre à écrire un livre, monter ton entreprise, apprendre la guitare, apprendre la boxe ou parler anglais, tu remets à plus tard avec toujours les mêmes excuses.

Pourtant il y a 3 solutions assez simples pour t’y mettre vraiment.

Il y a une explication toute simple à ta glandouille : la nature a horreur du vide ! Si tu ne fais rien pour réaliser tes projets alors la nature te donne des occupations pour éviter de faire ce qui est important: télé, Facebook, amis, cigarette, alcool, nourriture, films,… Qui mange par ennui ? Qui va checker 67 fois/jour son profil Instagram pour s’occuper ? Qui regarde son tel quand il y a un creux dans une conversation ?? Si tu étais occupé à réaliser tes projets et donc tes rêves tu ne chercherai pas de distraction.

 Voici le plan ULTRA efficace pour stopper net ta procrastination.

  • Première raison : tu n’as pas de plan !

Personne, actuellement, (sauf les autonomes et les champions de l’orientation) vont à un endroit inconnu sans GPS ou un plan. Si tu veux déterminer un chemin, choisir une voie il te faut un plan ! Quel est le but à atteindre ? Ensuite quel est le chemin pour y arriver ? Par quelles étapes je vais devoir passer et en combien de temps ?? Si tu ne sais pas où tu vas tu iras NULLE PART. Tu resteras à la case « je m’ennuie » forever. L’organisation est primordiale !

  • Deuxième raison : le manque de rigueur !

Un champion olympique il va aux championnats sans s’être entrainé ? Non !

A force de faire et refaire 15 000 fois quelque chose, on finit par devenir bon ! Les résultats se font parfois attendre mais avec de la rigueur on obtient ce que l’on veut. Pour éviter la procrastination tu dois savoir ce que tu fais chaque jour. Tu ne peux pas répondre « je ne sais pas  » à la question « qu’est-ce que tu fais aujourd’hui? », c’est interdit ! Chaque matin, tu te lèves à la même heure (oui même le dimanche) et tu entraines ton cerveau à faire chaque jour ce qui est important à la réalisation de ton projet. Être rigoureux et régulier empêche la glandouille. Bah ouais, comment pourrait-on glander si on sait exactement quoi faire ?

  • Troisième raison : le manque de détermination.

C’est hyper frustrant de faire les choses sans savoir pourquoi on les fait ? Quel interêt à se casser le c*l si on ne sait pas pourquoi ! Pose toi la question de ce qui t’animes, ce qui t’enthousiasme dans la vie. Maintenant oeuvre dans ce sens. Quand tu as trouvé ton POURQUOI alors tu ne glandouilles plus, tu as une raison de te lever le matin, tu as un but, une objectif dans la vie.

Une fois que tu sais POURQUOI, que tu as établi un plan détaillé des moyens pour y arriver (COMMENT) et que tu es RIGOUREUX mentalement et physiquement, alors le mot procrastination n’existe plus ! Chaque seconde, chaque minutes, chaque heure, chaque jour est dirigé vers un objectif précis qui te plait

Anaïs, conceptrice de la marque BeeUnis.com