Bonjour et bienvenu sur ce podcast numéro 4, je suis Anaïs Calmettes, coach et entrepreneuse, j’aide les entrepreneuses qui n’osent pas être elles-mêmes à libérer leur potentiel pour développer leur activité.

Aujourd’hui, on va aborder le thème de la bienveillance, la compréhension et l’amour inconditionnel. Qu’est-ce que la bienveillance et l’amour inconditionnel, comment s’exercer sur le chemin de la bienveillance mais surtout pourquoi être bienveillant, compréhensif et donner de l’amour.

Alors ce sujet m’a été inspiré récemment, et il est vrai que je ne l’aurais certainement pas abordé dans d’autres circonstances.

En tant que coach, je suis confronté, dans mes lectures, mes coachings, à cette notion de bienveillance. Pendant longtemps, j’ai intégré l’idée qu’une coach était forcément bienveillante, elle devait l’être.

Tu es sur le podcast soyez-vous, devenir soi-même et être soi-même ce n’est pas se conformer, ce n’est pas faire siennes des valeurs qui ne sont pas les nôtres.

Je suis bienveillante, je suis compréhensive et je donne de l’amour à mes coachés sinon je ne serais pas coach ! J’ai vraiment à cœur de soutenir, accompagner, élever les personnes que j’accompagne. Cependant, la bienveillance n’a jamais fait partie de mes piliers. Le savoir, l’authenticité, l’action, l’ambition, l’émotion oui mais pas la bienveillance.

Pour moi, être honnête est plus important que d’être bienveillante. Quand qqn vient me voir, elle passe un contrat avec moi, je m’engage à lui donner toutes les clés pour réussir, à l’amener là où elle veut aller. Et pour changer il faut se déranger. Avec toute ma bienveillance, je suis le genre de coach qui va gentiment te donner des coups de pieds aux fesses. Je vais te secouer mais cordialement. Et rien ne me fait plus réagir que quelqu’un qui continue à s’arnaquer.

Il vient un moment où je sais par expérience que je ne peux pas aller dans le sens de la personne que j’accompagne sinon elle va continuer à s’y complaire et ne pas avancer. Cela peut durer longtemps. Et on en revient à l’authenticité, je ne peux pas trahir ma façon de travailler.

Je remercie énormément les coachs qui prônent la bienveillance, merci de leur richesse, merci de contribuer au monde et de montrer cette voie, de transmettre leur amour.

Mais moi, mon attitude est différente, j’ai besoin de travailler en accord avec ma nature. On peut s’améliorer avec des connaissances mais on ne peut pas déroger à sa nature, son essence.

Il ne s’agit pas de se dire qu’on est une mauvaise personne ou une bonne personne, il s’agit surtout d’être droite dans ses bottes et dans ses convictions. Maintenant, rien n’empêche d’apprendre, s’exercer à la bienveillance, la compréhension et à l’amour inconditionnel.

Qu’est-ce que ça veut dire être bienveillant, compréhensif et donner de l’amour ?

Comment s’exercer et surtout pourquoi ?

La compréhension

La compréhension c’est écouter les autres parler. Savoir aussi qu’une personne réagira d’une telle façon dans une situation mais différemment de nous. Comprendre c’est se mettre en tête que la personne en face a les meilleures intentions. Elle ne cherche pas à blesser, faire du mal, elle cherche juste à défendre son point de vu, ses convictions, sa vérité et qu’elle le fait uniquement dans cette intention-là. Elle ne pense pas à mal.

De plus, on ne peut pas supposer que. Tu ne peux pas supposer, transposer ta pensée sur celle d’autrui en te disant que si cette personne agit comme ça c’est parce que… là tu interprètes. Evidemment c’est très difficile, surtout quand on est impulsif ou qu’on réagit beaucoup sous le coup d’une émotion de tout de suite prendre le temps de ne pas interpréter ou de prendre le temps de comprendre.

On est pas sur ce podcast pour être parfait mais pour trouver des solutions, apprendre, progresser, aller à la rencontre de soi et s’exercer.

Donc le conseil que je te donner c’est dans un premier temps de prendre le temps de comprendre, prendre de la hauteur, te calmer si besoin et surtout écrire. Prendre une feuille de papier et écrire tout ce que tu penses sur cette situation. Sans jugement, jusqu’à ne plus avoir de quoi écrire, ta pensée se termine.

Comprendre c’est prendre du recul, et observer la situation. La situation est neutre. Seule ton interprétation lui donne du sens.

Qu’est-ce que ça fait ressurgir chez toi ? Quelle est ta perception ?

C’est quelque part prendre le temps de voir les choses différemment sans pour autant déroger à tes valeurs et tes convictions ou t’empêcher de t’exprimer mais comprendre pour ainsi ne pas juger.

Le non jugement.

Donc on est d’accord, que la personne, agit en pensant faire le meilleur et pas à mal. Cela vaut pour la personne comme pour toi. Quand tu t’exprimes, tu ne penses agir en faisant le mal mais en faisant le meilleur. A moins d’être un psychopathe, tu ne prends pas plaisir à faire du mal. Tu es une bonne personne qui pense agir dans le bien, avec les meilleures intentions à ce moment-là. Tu pensais sincèrement être dans ton bon droit, dans ta vérité, dans le meilleur.

Il y les circonstances et il y les pensées. La circonstance est neutre mais ta pensée est chargée de vécu, croyances, valeurs, convictions, expérience, savoir. S’entrainer à comprendre c’est faire la distinction entre la circonstance et notre pensée et ainsi ne pas juger soi et l’autre.

Être dans le non jugement c’est aussi comprendre que tu es en train d’interpréter quelque chose et tu as le choix de choisir ta réaction. Ce n’est pas parce que tu échoues que tu es une incapable. Ce n’est pas parce que tu te juges, que tu penses que tu as mal agis que tu es forcément quelqu’un de méchant !

De même quand quelqu’un te dit, par exemple que tu es une idiote, garde en tête que c’est sa perception, elle est en train de te juger selon ses pensées mais cela ne veut pas dire que tu es véritablement une idiote.

C’est une émotion, une pensée, un jugement mais ça ne le rend pas réel ! Un jugement ne dit rien sur une personne. Seule la personne sait réellement qui elle est.

Ce n’est pas facile, ça demande de l’entrainement mais c’est un bon début pour commencer à choisir l’amour inconditionnel.

L’amour inconditionnel.

On peut se détacher de nos pensées et des pensées des autres. Ce n’est pas facile je te l’accorde. Et c’est d’autant plus difficile d’être bienveillant quand on ne distingue pas la situation de l’émotion.

Il y a une phrase que je trouve très juste « comprend qu’on agit toujours dans le but de se sentir d’une certaine manière ». Tu agis toujours en pensant faire le bien, ce qui est juste mais pas forcément en étant bienveillant. Ce qui te parait juste à toi, ne l’est pas pour quelqu’un d’autre.

Ce que tu peux faire dans ce cas-là c’est de choisir l’amour. Aimer quoi qu’il arrive, toi et les autres. Même si on se trompe, même si on se comporte mal. C’est un choix que de se juger et cela n’a rien à voir avec les circonstances. Tu peux choisir ta réaction face à une situation peu importe ce que tes proches font, disent ou pensent.

Pourquoi choisir l’amour inconditionnel ? car c’est toujours plus agréable ! cela fait toujours du bien de savoir qu’on va être aimé peu importe ce que l’on fait ou dit ! Quand les personnes comprennent, font ce choix de comprendre que nous ne sommes pas juste cette émotion, que nous ne pouvons pas être réduit à cette seule pensée et que nous ne sommes pas des personnes malveillantes au fond de nous alors nous nous ouvrons à l’amour inconditionnel, à la compréhension et au non jugement. Juste de la bienveillance envers des êtres humains qui ne sont pas parfaits.

Je suis très honnête, la bienveillance n’est pas quelque chose avec laquelle j’ai grandis et je ne la pratique pas au quotidien. Mais le peu de fois où j’ai choisi cette voie et où des personnes ont fait ce choix envers moi, je peux réellement affirmer que c’est la meilleure solution. Cela fait tellement du bien, on se détache de cette colère, frustration, ressentiment, et juste on se rempli d’amour.

Parce qu’il faut bien garder en tête que quand tu ne comprends pas qqn, quand tu le juges, et que tu choisis la haine, tu es la seule personne à vivre avec cette émotion ! la personne non, elle ne porte pas ce poids. On ne punit personne en ne l’aimant pas ! Choisir l’amour c’est beaucoup apaisant, réconfortant.

C’est pour cela que l’on te conseille de faire attention à tes pensées car vivre avec une émotion négative est un poids inutile et dangereux. Alors que l’amour est léger et rend heureux.

Il vaut mieux se pardonner, s’aimer, comprendre que tu n’as pas toujours les clés et que ce n’est pas grave. Tu fais de ton mieux et tu n’es pas une mauvaise personne. Tu es juste un être humain qui apprend et gère sa vie du mieux qu’elle peut à l’instant T.

On peut faire le choix d’exercer notre compréhension, le non-jugement et l’amour inconditionnel. Te dire que la personne qui t’a blessé a fait de son mieux à ce moment-là avec les outils qu’elle avait.

Donc on récapitule :

  • Devant une situation qui t’a blessé, prend le temps d’écrire ce que tu ressens, ton flot de pensée.
  • Exerce ton non-jugement
  • Fais la distinction entre ta pensée et la situation et fait ce choix de choisir l’amour envers toi et envers les autres.